Se ressourcer entre terre et mer
weCe week-end 7Cette semaine
25Choisir le mois
Télécharger Panier Contact

Bretagne - Côtes d'Armor

Rejoignez-nous sur Facebook Rejoignez-nous sur Twitter
AnglaisFrançais

Lanvollon

Renseignements pratiques
Site web : http://www.lanvollon.fr/
14 Place du Général de Gaulle
22290 Lanvollon Tél : 02 96 70 00 28
Mail : commune.lanvollon@wanadoo.fr

Maire :
Monsieur Arsène NICOLAZIC
Permanence en Mairie le vendredi de 10 heures à 12 heures et sur rendez-vous.

Adjoints :
Dominique PRIGENT
Adjoint chargé des travaux, de la sécurité et de l’urbanisme.
Permanence en Mairie le mardi de 10 heures à 12 heures.

Alain SAPIN
Adjoint chargé du commerce, de la communication et des affaires générales.
Permanence en Mairie le jeudi de 10 heures à 12 heures.

Patricia MARTIN
Adjointe chargée de la vie scolaire et de la jeunesse.
Permanence en Mairie le mercredi de 10 heures à 12 heures.

Pascal LACROIX
Adjoint chargé des finances, matériels et logiciels informatiques.
Permanence en Mairie le samedi matin de 10 heures à 12 heures.

Sandrine NIVET
Adjointe chargée des affaires sociales et des relations avec les associations.
Permanence en Mairie le mardi et le vendredi matin de 10 heures à 12 heures.

Secrétaire Générale : Emmanuelle MERRE




Lanvollon, chef lieu de canton est bordée à l’ouest par la rivière le « leff » et à l’est par les plages plouhatine


HISTORIQUE


L’histoire de Lanvollon remonte au VII ème siècle ou un moine irlandais du nom de Vollon y bâtit un monastère, on peut traduire Lanvollon par le « lieu sacré de Vollon » : lann est un terme du vieux breton se traduisant par « ermitage, » Ce monastère subsista jusqu’aux invasions normandes du X ème siècle.


En étudiant la toponymie on peut émettre l’hypothèse que « l’ermitage de Wallon » pourrait se situer à l’emplacement de la maison dite du « Colombier » autrefois appeler « Manoir de Kermouster » (mouster ou moustoir se traduisant par monastère) souvenir de la présence ancienne des moines, bordé par la rue des Fontaines, mémoire de la présence de l’eau indispensable à l’établissement d’un monastère.
Le monastère de Vollon a été fondé dans la paroisse primitive de Pléguien et dépendait de l’évêché de Dol.


Lanvollon ne deviendra une paroisse qu’après la fin des invasions normandes, vers le X ème siècle, période ou sa population a dû s’accroître, et son église sera placé sous l’égide de St Samson premier évêque de Dol.


En 1034 la terre et la châtellenie de Lanvollon dépendent du comté de Guingamp, en 1220 elle appartient à la famille de Penthiève, en 1422 elle est seigneurerie des barons d’Avaugour mais suite à un conflit armé contre le duc de Bretagne Jean IV, les terres seront confisquées et donné au comte de Richemont frère du Duc Jean IV.


C’est en 1482, que le Duc de Bretagne François II créa à Lanvollon un siège de lieutenance qui prit le nom de « Cour du comté de Goëlo » (une lieutenance étant l’équivalent de nos tribunaux actuels c’est à dire le droit pour le seigneur d’exercer la justice).


Cette lieutenance sera transformé en « lieutenance royale » lors du rattachement de la Bretagne à la France par le mariage d’Anne de Bretagne et de Charle VIII.


C’est en souvenir du privilège d’avoir eu « la Cour royale de justice du Goëlo » que Lanvollon fut appelé « Ville Royale ». Cette « cour de justice » sera transféré à St Brieuc en 1565 par l’édit de Chateaubriant, sous le règne du roi de France Charles IX.


Ce transfert déclencha une guerre juridique entre Lanvollon et St brieuc qui dura 15 ans et finalement St Brieuc l’emporta par l’édit dit de « Fontainebleau » le 23 septembre 1580 sous le règne d’ Henri III (1551-1575-1589).


Depuis 1987 la Vasque de Guermorvan est posée dans le parc de la Mairie de la Ville de Lanvollon…mais d’où vient t-elle ? et quelle est son histoire ?


Cette Vasque répertorié mais non classée aux Monuments Historiques,,se trouvait dans le parc du Manoir de Guermorvan à Louargat, propriété de la famille De Botmiliau.
Madame De Botmiliau n’avait donc avoir aucune autorisation administrative pour vendre ce patrimoine et la commune n’était pas habilité non plus à faire valoir un quelconque « droit de préemption ».


Maître Jacques Seité, maire de l’époque (1965-1989) négocia la vente de ce monument pour la somme de 75 000 francs à la fin de l’année 1987.


Et quelques semaines plus tard, deux élus de Lanvollon accompagnaient l’entreprise chargée du transport. Et que ne furent pas leur surprise de se heurter à une manifestation des élus de Louargat et de quelques habitants qui s’opposaient au départ de la Vasque pour Lanvollon, des négociations s’engagèrent dans un froid glacial, vers midi profitant de la pause du déjeuner, et plus ou moins en catimini, les ouvriers purent effectuer le chargement, le transport et déposer la Vasque dans le Jardin Public.


A l’époque cette transaction fit couler beaucoup d’encre. Les habitants de Louargat créèrent une association et déposèrent un recours auprès du Tribunal Administratif de Rennes pour contester la légalité de cette acquisition la demande fut rejeté au titre du droit de propriété et du non classement du monument.
Description
Cette Vasque a été taillée et creusée d’une seule pièce dans un bloc de granit de 18 tonnes, elle a un diamètre de 3 m 80 et une hauteur de 1 m 40, elle est posée sur quatre piliers de granit gravés de un ou deux cercles, le pourtour de la vasque est « timbré » de 4 emplacements de blason (je suppose) mais qui n’ont jamais été gravés. il est taillé en son centre un carré au centre duquel est creuser un trou circulaire. Ce qui nous fait deviner l’emplacement d’une colonne et le passage d’un tuyau d’eau qui alimentait certainement cette colonne en « jet d’eau » serait-ce une Fontaine ?


Histoire
Pour comprendre l’origine de ce monument, il fallait faire quelques recherches pour savoir s’il existait d’autres monuments de ce type dans la région,, dans quel lieu ? et qu’elle était la motivation de leur création ? etc…
D’après les Monuments historiques le XVI ème siècle vis l’essor de la mode des fontaines qui correspondait à l’embellissement des manoirs et des maisons nobles qui subissaient l’influence de la Renaissance et découvrait un art de vivre avec des maisons ou les fenêtres remplaçaient les meurtrières des châteaux for
t dont l’utilité de défenses face aux envahisseurs et autres brigands n’avaient plus lieux d’être.
Et d’autres part les monastères possédaient des cloîtres dont le centre était pourvu d’une fontaine qui avait à la fois une fonction symbolique et une fonction utilitaire, les cloîtres rappelant eux mêmes les « atriums romain » (voir la fontaine de l’abbaye de Daoulas datant du 12 ème siècle et d’inspiration celtique).
Dix fontaines/vasques ont été listés, situé dans le nord et le centre Finistère, géographiquement partant de St Paul de Léon, Cléder jusqu’à Pleyber Christ, Commana, Loqueffret et Pouillaouen, à l’ouest Plouneventer, Sizun, à l’est Plouigneau et Louargat.
Elles sont toutes en granit monolithe, soit posé sur le sol : Château de Mézarnou, Manoir de Poullaouen, soit ayant un pied central : Manoir de Commana, Manoir du Rusquec, soit surélevé sur des piliers au nombre de trois (château du Rusquec qui possède 2 Vasques) ou quatre (Vasque de Lanvollon) ou 6 Manoir de Tronjoly.
A l’instar de la nôtre, d’autres fontaines ont voyagés au gré des fortunes diverses de leur propriétaires, comme celle du Manoir de Kervennion (en Plouigneau) racheté par la commune de Plougonven ou celle du Château de Kerliviry racheté par la Ville de St Paul de Léon et situé sur la place de Kreister.
Pourquoi est-elle dénommé « Auge de Guermorvan » sur certaines cartes postales anciennes ? décrépitude du Manoir devenant ferme ? la Vasque n’alimentant plus que le bétail ? Maintenant nous savons qu’elle fut une Fontaine agrémentant un parc Renaissance, elle a retrouvé ses lettres de noblesses dans notre Ville de Lanvollon qui en a fait son emblème.


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Bureaux d'Informations Touristiques
2 Rue du Maillet 22170 Châtelaudren - 02 96 79 77 71
6 Place du Marché au Blé 22290 Lanvollon - 02 96 70 12 47
5, Avenue Laënnec 22580 Plouha - 02 96 65 32 53
contact@falaisesdarmor.com